La cuisine coréenne : tout en saveurs et en couleurs

La Corée est un pays réputé pour sa cuisine originale et traditionnelle. Très différente de la cuisine japonaise, chinoise ou encore vietnamienne, la cuisine coréenne n'a pourtant rien à leur envier !

Korean cuisine set - gujeolpan

Une cuisine tout aussi diététique qu’originale

Tout comme la plupart des repas consommés en Asie, la base d’un repas coréen est une soupe, du riz cuit à la vapeur et des plats d’accompagnements généralement composés de légumes variés, de viandes, de coquillages et de poissons, qui rendent cette cuisine très variée et colorée.

Chaque plat d’accompagnement, banchan en coréen, suit un processus de préparation et de cuisson précis et rigoureux afin d’en obtenir le plus de saveurs, de goût mais aussi le plus de valeurs nutritives ! Parmi ces plats nous pouvons d’ailleurs nommer les kimchi, plats à base de chou fermentés et pimentés, les namul, composés de légumes et/ou d’algues cuits à la vapeur, sautés ou encore marinés, ou encore les jjim, eux préparés à la vapeur.

Prévention de l’obésité, du cancer ou encore de l’hypertension… nombreux sont les bienfaits de la cuisine coréenne. En effet, l’équilibre recherché à chaque repas grâce au mélange de produits animaux et végétaux s’ajoute aux bienfaits de la fermentation, technique très utilisée dans la préparation de mets coréens. Alors que la fermentation n’est pas une technique très employée dans la gastronomie occidentale, elle est une technique centrale dans l’élaboration de plats asiatiques, tels que le kimchi ou le natto au Japon, car elle permet aux aliments de s’enrichir au niveau nutritionnel tout en conservant leurs goûts et leurs saveurs.

Petit tour de la gastronomie coréenne : quelques plats à connaître

Le Bulgogi : c’est le « barbecue coréen » dont raffolent aujourd’hui beaucoup de Français. Composé de viande de bœuf marinée dans une sauce soja, il est accompagné de légumes variés et de nouilles. Le petit plus? C’est à vous de griller les aliments que vous souhaitez consommer ! En effet, effectuer la cuisson de ses aliments soi-même au restaurant n’est pas rare en Asie. De quoi donner mille et une idées de compositions et de textures !

Le Bibimbap : c’est un plat populaire très connu en France. Il est composé de riz agrémenté de divers ingrédients : viande, légumes, œuf, algues, soja, pimenté ou non… toutes les combinaisons sont possibles!

Le Gujeolpan : autrement appelé « plateau des 9 délices ». C’est un plat composé de huit ingrédients différents, finement hachés, à déguster avec de fines galettes de blé, placées au centre du plateau. Nous disions que la cuisine coréenne était colorée, eh bien le Gujeolpan en est un bel exemple ! En effet, les couleurs, représentatives de la nature et des différents éléments, ont une grande importance dans ce plat qui se doit de suivre la règle des 5 couleurs et comporter des aliments de couleur jaune, bleue (ou verte), noire, rouge et blanche.

Tout cela vous met déjà l’eau à la bouche ? Tant mieux ! N’hésitez pas à tester vous-même cette cuisine riche en saveurs, goûts et couleurs qu’est la cuisine coréenne et découvrir de nouveaux horizons culinaires.

Laboculinaire